Projets nouveaux

Le projet Appui scolaire d’APRORESCO Education pour l’année 2019- 2020 a démarré avec un peu de retard, à la suite de la difficulté à obtenir les permis d’occuper les écoles comme c’était le cas les années antérieures. L’ambition de l’association de continuer à offrir le service bénévolement et gratuitement à l’est et à l’ouest de la Grande Région de Toronto ne s’est pas envolée. C’est pourquoi des efforts à l’interne n’ont été ménagés afin de poursuivre cette activité.  L’école Saint-Noël Chabanel à Etobicoke à l’ouest, les bibliothèques Woodside Square et Malvern à l’est ont été les lieux retenus. En moyenne 20 à 25 élèves par séances ont bénéficié du soutien dans leurs travaux scolaires. L’apparition de la crise du Covid 19 a interrompu le service en présentiel. Après quelques temps d’ajustement face à cette nouvelle réalité, APRORESCO Education a lancé la phase pilote de l’appui scolaire en mode virtuel. Profitant de son statut d’Organisme à But non Lucratif, l’Association s’est servie de la plateforme que lui fournit l’entreprise Google pour utiliser les outils de la suite Google pour l’Éducation. Les outils tels que Google Meet, Google Docs ou Jamboard ont été utilisés pour continuer de travailler avec les élèves. Cette phase pilote a été couronnée de succès au point que l’Association a fait le choix de continuer l’appui en virtuel pour l’année scolaire 2020-2021. Pour mener à bien cette phase pilote, APRORESCO a formé ses membres à l’utilisation des outils de la suite Google pour l’éducation.  Elle a aussi recruté des bénévoles afin de l’accompagner dans cette initiative. Un appel a d’ailleurs été lancé dans la communauté et auprès des étudiants des facultés d’éducation des universités d’Ottawa et de Laurentienne pour les impliquer dans l’activité.

Le projet Appui scolaire d’APRORESCO Education pour l’année 2019- 2020 a démarré le 13 octobre 2018 et s’est terminé le 22 juin 2019. Le projet a suivi l’élan de l’année 2017-2018 à la suite des soutiens financiers offerts par le gouvernement de l’Ontario. Les activités du projet se sont déroulées dans les deux pôles de l’année précédente : les écoles élémentaires Saint-Noël Chabanel et Saint-Jean de Lalande. Le succès du projet a conduit à l’ouverture d’un troisième pôle à l’école élémentaire Saint-Jean Baptiste; à la demande de la directrice de cet établissement. Les deux premiers pôles ont accueilli 24 séances d’appui scolaire chaque alors que le troisième a accueilli 17 séances. En plus de ce nouveau pôle, l’autre nouveauté a été l’introduction des activités de robotique destinées aux jeunes élèves. Illustration en images…

Cette année encore, APRORESCO Éducation poursuit l’offre de soutien scolaire gratuit aux élèves francophones dans la grande région de Toronto. Pour cela, sont mobilisés des enseignants, les étudiants de la faculté d’éducation, les parents de la communauté et d’autres organismes communautaires francophones. Cette activité permet d’apporter un soutien personnalisé aux élèves francophones de la maternelle à la 12e année, de sensibiliser les communautés et les parents sur leur rôle en éducation. C’est aussi une opportunité de développer l’implication communautaire, de renforcer le réseautage et les liens entre les parents et les autres organismes communautaire.

Compte tenu du succès des éditions passées, et conformément au plan d’expansion, l’appui scolaire s’offre cette année dans deux écoles de la grande région de Toronto. L’école Saint-Jean de Lalande et l’école Saint-Noël Chabanel. 

Avec le soutien du Ministère Ontarien des Affaires Civiques et de l’Immigration, le projet réussit à mobiliser plus de familles immigrantes et offrir le service avec l’aide des bénévoles eux-aussi issus de l’immigration. La preuve en images…

Le 8 octobre 2016, reprenait officiellement le projet appui scolaire à la suite de la pause estivale et d’un début d’année scolaire chargé. La particularité de cette « rentrée » était le fait que le Centre Francophone par le biais de son programme PIDEF ait décidé d’accompagner l’Association dans la mobilisation communautaire et le recrutement des jeunes ayant besoin d’aide.

Grâce à la bienveillance du coordonnateur de ce programme M. Jean-Marie Munoko, engagement a été pris de faire la publicité de l’appui scolaire dans les écoles et dans divers milieux associatifs d’immigrants francophones de la Grande Région de Toronto. Engagement a aussi été pris de soutenir la fourniture des collations aux jeunes pendant les séances de tutorat. Un énorme merci à M. Munoko pour son engagement et sa confiance dans ce projet.

La publicisation de l’appui scolaire par la distribution des flyers a été faite, et des affiches conçues et placées dans les écoles Toronto Ouest et Collège Français. Les administrations des deux écoles ont aussi diffusé l’information auprès des élèves et les annonces y relatives ont été envoyées aux parents des écoles du conseil Viamonde. Les dates des séances ont été diffusées en même temps que les publicitées.

Quel bilan à mi parcours de l’année scolaire ?

En moyenne 12 élèves ont assisté chaque samedi aux séances d’appui scolaire. Le diagramme ci-dessous montre les effectifs quotidiens enregistrés chaque samedi du 8 août 2016 au 4 mars 2017.

Les effectifs les plus nombreux ont été enregistrés à l’approche des examens de fin de semestre ou des périodes d’évaluations. On note une augmentation lente, mais régulière de la fréquentation des élèves. On observe aussi une régularité chez les élèves qui assistent à l’appui scolaire. Cela laisse penser que s’opère une fidélisation des élèves.  Ce qui est rassurant et satisfaisant quant au service offert aux élèves.

Les élèves qui assistent à l’appui scolaire se recrutent de la 1ère à la 12e année.

L’aide qu’ils reçoivent portent sur les mathématiques, le français et  les sciences (chimie,  biologie).

Ils se recrutent dans plusieurs écoles de la grande région de Toronto.

Ces écoles sont: école secondaire Toronto  Ouest, Newton Brook secondary school, école élémentaire Saint Noel Chabanel, école Ronald Marion, école élémentaire Saint Jean de Lalande, Collège Français, école secondaire Saint-Frère André, école élémentaire Carrefour des Jeunes, école secondaire Monseigneur de Charbonnel, école secondaire Sainte Famille, St Thomas Aquinas Secondary School, école secondaire Saint Charler Garnier.

Les perspectives.

D’ici la fin de l’année scolaire, le projet appui scolaire prendra encore de l’ampleur. Les membres d’APRORESCO Education continueront de travailler à son succès.

Eddy Wambo, Coordonnateur du projet Appui Scolaire

TROISIÈME ÉDITION DE LA SOIRÉE DE RÉSEAUTAGE

Fort des succès des éditions précédente, la troisième édition de la soirée de réseautage s’est tenue, non pas dans une école comme par le passé, mais in situ dans le campus du collège universitaire Glendon à Toronto. Pour cette édition 2020, le coordonnateur du programme de formation à l’enseignement a rendu quasi obligatoire la participation de ses étudiants; démontrant du même coup l’importance de cet évènement dans leur cursus. APRORESCO a aussi relevé le défi organisationnel en concevant un site Web uniquement approprié pour la circonstance. Une visite sur celui-ci permettra de se faire une idée de la préparation et du suivi de cette soirée. 

Les images ci-dessous témoignent de l’immense succès de cette édition et annonce des lendemains meilleurs pour cet évènement.

SOIREE DE RESEAUTAGE ET DE MENTORAT APRORESCO ÉDUCATION : UNE PREMIERE EDITION PLEINE DE PROMESSES.

 

Le vendredi 19 Janvier dernier, près de 40 élèves maîtres de la faculté d’éducation de l’université d’Ottawa (Campus de Toronto) étaient réunis pour la première soirée de mentorat et de réseautage organisée par APRORESCO Éducation, un organisme à but non lucratif qui œuvre pour la promotion des valeurs de l’éducation dans la grande région de Toronto. Cette première édition avait essentiellement pour but de mettre en réseau les étudiantes et étudiants en éducation avec les professionnels et les leaders pédagogiques qui travaillent dans les conseils scolaires francophones de la grande région de Toronto.

 

 Articulée autour de quatre ateliers sur la technopédagogie présentés par des enseignants chevronnés en poste dans les écoles de la province, la soirée a commencé aux alentours de 19h. Au menu des deux rondes d’ateliers d’une vingtaine de minutes chacune, des outils dont on ne peut se passer lorsqu’on envisage le passage de l’école à l’ère numérique : des outils technos pour l’enseignement des mathématiques et les sciences, des outils technos pour l’évaluation du rendement des élèves et même des outils technos pour la gestion de classe. Geogebra, Google for education (Classroom, form, doc, sheet, My maps, etc…), kahoot, Netmaths ont été exploré le temps d’un atelier par des élèves-maîtres toujours curieux d’apprendre et impressionnés par l’impact et les transformations que ces outils pouvaient avoir sur la pratique enseignante.

« Je viens sérieusement de renforcer ma boîte à outils avec tout ce que j’ai vu lors de ces ateliers et certains de ces outils me permettront certainement de partir du bon pied si j’obtenais un poste à la rentrée prochaine… » faisait remarquer avec un air de satisfaction dans le regard, Jean Daniel, étudiant en deuxième année au programme de formation en enseignement. 

Le clou de la soirée aura certainement été la séance de simulation d’entrevue avec la rétroaction en plénière donnée par les quatre directions d’école invitées.

Cette partie de la soirée de réseautage avait pour but de d’édifier les étudiants sur les aptitudes et attitudes qui sont attendues des postulants lorsque ces derniers passent en entrevue pour un poste en enseignement. Sans rentrer dans les politiques d’embauche de leurs conseils respectifs, ni dévoiler les questions d’entrevue qu’ils utilisent pendant les recrutements au conseil, les directions d’école invitées ont tout de même donné de précieux

conseils à tous ces élèves-maîtres qui pour la plupart frappent aux portes de la profession enseignante. Aucun aspect n’a été éludé : de l’attitude à avoir lorsqu’on va dans une école pour la suppléance (parfois préalable au recrutement) à la posture à avoir durant les entrevues, les directions ont épluchés les manquements qu’ils rencontrent souvent dans l’argumentaire des candidats. Le conseil qui est revenu a été de toujours ramener la question posée en entrevue à l’aune de son expérience personnelle qui peut être du bénévolat dans une école, ou même l’appui aux enfants dans le cadre des activités d’un organisme comme APRORESCO Éducation. 

Madame Higgins la directrice du programme de formation en enseignement s’est dit tellement satisfaite de cette initiative qu’elle a exhortée l’association APRORESCO à continuer de venir bonifier l’expérience des élèves maitres de sa faculté à travers des projets comme ceux-ci. 

  1. Ganpo a au nom des membres d’APRORESCO Éducation, remercié les élèves maîtres d’avoir honoré ce rendez-vous et a tenu à remercier la faculté d’éducation de l’université d’Ottawa à travers la directrice du programme de formation en enseignement d’avoir ouvert les portes de la faculté à l’organisme qu’il dirige et de permettre aux étudiants de pouvoir profiter des bienfaits de cette soirée de réseautage.

SECONDE ÉDITION DE LA SOIRÉE DE RÉSEAUTAGE

La seconde édition de la soirée de mentorat et de réseautage s’est tenue les 17 et 19 janvier 2019 à l’école élémentaire catholique Saint-Noël – Chabanel de Toronto de 18h à 21h. Cette édition étalée sur deux jours venait répondre à des besoins des étudiants en éducation et du responsable de leur programme de formation. Les ateliers listés dans le programme ci-dessous ont été offerts et ont été suivis d’une séance de counseling dans la recherche d’emploi en éducation. La séance de counseling était animée par des leaders du domaine travaillant pour les conseils scolaires Viamone et MonAvenir.

Monsieur Roger Lauzon, le responsable de la formation en éducation a remercié APRORESCO Education pour cette initiative et a promis de l’imposer dans le calendrier de formation des étudiants. Vivement la troisième édition.